Revues et vidéos | Parcel+Post Expo 2019

Aperçu du salon 2017


Énorme succès du salon 2017 !

POST-EXPO 2017 a accueilli à Genève, en Suisse, plus de 3 000 visiteurs et a présenté cette année plus de nouvelles technologies et nouveaux produits passionnants que jamais auparavant.

  • Des milliers de participants issus de 100 pays différents se sont déplacés pour découvrir un large éventail de technologies émergentes dans le secteur postal, allant de droïdes et véhicules électriques aux technologies de tri et de scannage.
  • En parallèle avec le salon, la Conférence POST-EXPO 2017 a vu plus de 70 intervenants adresser les sujets les plus importants du secteur postal, notamment la manière dont adopter des pratiques novatrices dans les bureaux de poste, la croissance de l'e-commerce et les mises à jour des réglementations transfrontalières.
  • Les lauréats du prix Postal and Parcel Technology International Award et de la start-up de l'année de Postal Innovation Platform ont été annoncés au cours de la réception apéritive.
  • Le salon de l'année prochaine aura lieu du 9 au 11 octobre à Hambourg en Allemagne.

Tony Robinson, PDG de UKi Media & Events et fondateur de POST-EXPO a déclaré : « Le salon POST-EXPO de cette année a été un succès, ce fut l'un des meilleurs. Un bon indicateur de la satisfaction des exposants est le niveau très élevé de réservations déjà effectuées pour l'année prochaine, à l'occasion du retour à Hambourg de POST-EXPO. La ville est le « foyer spirituel » du salon, car c'est là que Post-Expo a été organisé pour la première fois en 1997.

« Nous avons atteint une participation internationale record en termes de pays représentés. En effet, plus de 100 pays ont participé au salon et le feedback sur les nouvelles technologies présentées est vraiment positif. Globalement, une excellente année ! »

Temps forts du salon
La start-up française TwinswHeel est représentative du type d'innovation présenté au POST-EXPO 2017. Chaque jour, le droïde de livraison de la société a pu être observé en train de déambuler dans les allées du salon, attirant l'attention des visiteurs.

Twinswheel a développé deux versions de son véhicule robotique terrestre, l'une pouvant transporter une charge de 40 kg et l'autre une charge de 120 kg. Le robot, qui utilise un lidar 3D à 360° pour détecter les obstructions, présente trois modes de fonctionnement : un mode de suivi « suis-moi », un mode de commande à distance et un mode autonome.

Pour l'instant, le mode autonome fonctionne uniquement dans des environnements intérieurs. La société a vendu quatre droïdes qui sont utilisés dans des usines et des bureaux, à Renault Nissan, Siemens et la société ferroviaire française SNCF. Dix autres droïdes seront vendus avant la fin de l'année.

Vincent Talon, directeur de la technologie de Twinswheel, a déclaré que les sociétés postales et de colisage pourront utiliser le droïde pour des livraisons autonomes en 2020 : « Le droïde a suscité un vif intérêt lors du salon. Nous sommes en contact avec des services postaux pour discuter de la meilleure manière d'adapter le droïde et de le développer en commun afin de l'utiliser pour les livraisons de dernier kilomètre.

« Le droïde aidera les employés en leur permettant de lui déléguer la logistique de faible valeur. Il s'agit d'un système suffisamment fiable et économique, aux alentours de 25 000 euros par an, pour être utilisé dans ce secteur dès maintenant. »

Dans le même temps, Renault profitait du salon POST-EXPO pour présenter son fourgon de livraison entièrement électrique, le Master Z.E., qui sera disponible à la vente dès le début de l'année 2018. Le Master Z.E. sera le premier fourgon entièrement électrique d'une marque généraliste sur le marché. Le fourgon dispose d'une autonomie de 120 km lorsqu'il est chargé (conditions de conduite réelles) et sa charge complète prend six heures. Une heure de recharge, par exemple au cours d'une pause déjeuner, va assurer une autonomie supplémentaire de 35 km.

« La version électrique du Master a suscité un grand intérêt » a déclaré Arnaud Giovannetti, chef de marque du marché VUL européen chez Renault. « Nous savons qu'il y a, à travers le monde, de nombreuses sociétés postales et de livraison qui utilisent déjà le Master et qui souhaitent aujourd'hui passer à l'électrique. C'est important en termes d'émissions et compte tenu du fait que certaines villes vont à l'avenir limiter l'accès de leur centre-ville aux véhicules sans carburant fossile. »

Logiciel et scannage
La société de logiciels de gestion des livraisons FarEye a communiqué les détails de ses prochains outils de mesure de la satisfaction de la clientèle à l'occasion de POST-EXPO 2017.

La « Delivery Happiness Platform » devrait être disponible lors de la prochaine mise à jour de son logiciel vers la fin octobre 2017. Celle-ci sera mise à la disposition des clients sous la forme d'une application Web qui leur fournit des renseignements sur l'état d'acheminement, l'heure de livraison prévue et la localisation en direct de l'expédition, et leur permet d'évaluer leur expérience.

L'application permettra aux sociétés de livraison de recueillir des commentaires et de mesurer la satisfaction des clients sur une base quotidienne.

Kushal Nahata, PDG et co-fondateur de FarEye, a déclaré : « Actuellement, les sociétés de livraison mesurent l'efficacité, mais pas la satisfaction. Les données leur diront par exemple qui sont les meilleurs livreurs et quelles sont les régions qui comptent le plus de clients satisfaits.

Cette plateforme pourrait également être utilisée pour rendre les activités plus ludiques et stimuler votre main-d'œuvre, sous la forme de récompenses ou de tableaux de classement. Ceci permettra aux responsables de réagir et de gérer plus rapidement les problèmes des clients. Nous offrons aux sociétés de livraison les outils pour améliorer la satisfaction de leurs clients. »

Gautam Kumar, directeur de l'exploitation et co-fondateur de FarEye, a ajouté : « Le salon nous permet de rencontrer nos clients existants et de nombreux clients potentiels en un même lieu. Pour nous, il est important de pouvoir entrer en contact avec les professionnels de l'industrie d'Europe, du Moyen-Orient et de l'Asie du Sud-est en un même lieu, car nous sommes en pleine expansion à l'échelle internationale. »

Ailleurs, Scandit présentait les derniers développements de son logiciel de scannage multiplateforme au salon POST-EXPO. Le principal avantage du logiciel de Scandit se situe au niveau de son coût – le client n'a pas besoin d'acheter des lecteurs de codes-barres, il lui suffit d'installer le logiciel sous forme d'applis sur les smartphones de ses employés.

La toute dernière fonction du logiciel de Scandit a été lancée au cours de l'été et présentée à l'occasion du salon POST-EXPO 2017. Matrix Scan prend en charge la réalité augmentée et affiche des informations sur le code-barres qui est scanné sur l'écran du dispositif.

Christian Schilling, vice-président des ventes en Europe centrale et occidentale pour Scandit, a déclaré : « Nous avons également combiné ceci à la reconnaissance optique des caractères et nous décodons donc le code-barres pour le comparer ensuite aux données d'une base de données centrale. Ceci peut être utilisé dans des codes de localisation pour des livraisons, par exemple pour savoir si un colis se trouve au mauvais endroit.

« Ce fut un grand événement, avec de nombreux professionnels de grande qualité et de nombreux pays représentés. Il est rassurant de voir ici autant de professionnels du monde entier. »

Systèmes de tri et de vision
Dans le même temps, Beumer, fournisseur de systèmes intra-logistiques, se servait de POST-EXPO pour présenter son dernier produit, la trieuse en ligne, qui sera disponible au début de l'année 2018. La trieuse en ligne, d'une capacité inférieure à celle de la trieuse en boucle, est destinée à être utilisée dans des centres de tri de colis de taille moyenne, un nouveau segment de marché pour la société.

La trieuse en ligne se fonde sur la même technologie éprouvée que la trieuse en boucle de Beumer et dispose de niveaux élevés de frottement permettant de pousser l'article dans la goulotte de décharge. Elle peut gérer 10 000 colis par heure.

La différence cruciale par rapport à la trieuse en boucle, à part sa taille, réside dans sa capacité améliorée à gérer une grande diversité de colis, comme les enveloppes en polyéthylène (polybags), qui ne vont pas se coincer dans la bande transporteuse. Au lieu du mécanisme à sabot dérouteur, chaque « chariot » de trieuse utilise une bande transporteuse à lattes pour faire coulisser le colis dans la goulotte de décharge.

Peter Elmvang, directeur du marketing, Beumer, a déclaré : « Les sociétés construisent des dépôts plus petits dans les villes et ont besoin de systèmes plus petits à moindre capacité. Le colisage représente également une activité très compétitive et la trieuse en ligne est plus abordable avec des dépenses d'investissement réduites. »

« Il faut des années pour créer un nouveau produit et nous pensons que celui-ci aura un très gros impact sur le marché. Notre trieuse en ligne est une bête de somme, elle peut accepter n'importe quoi. »

À proximité, le stand Pitney Bowes était dominé par son produit phare, la machine de tri de courrier à grand rendement Vantage, présentée pour la première fois en Europe équipée de sa fonction de mesure en ligne.

La Vantage est la seule trieuse à grande vitesse capable de mesurer le courrier en ligne à des vitesses dépassant les 24 km/h. Grâce à la mesure en ligne, la mesure et la séparation manuelles du courrier ne sont plus nécessaires, ce qui permet aux opérateurs de traiter automatiquement le courrier. Ceci simplifie également le flux de travail et permet donc un traitement du courrier plus efficace.

À l'occasion de POST-EXPO, la société a également annoncé une extension de son portefeuille de données et logiciels, qui a pour objectif de permettre aux entreprises de mieux intégrer les localisations des clients dans leurs opérations. Les mises à jour du logiciel Spectrum de Pitney Bowes signifient que celui-ci peut incorporer l'adresse, la localisation et les données des clients pour créer une vue unique du client. Il est également possible de créer des ensembles de données personnalisés que les organisations peuvent déployer pour compléter les investissements existants en matière d'infrastructure d'intelligence commerciale.

Grant Miller, directeur de l'exploitation, Pitney Bowes, a déclaré : « Étant donné que l'e-commerce entraîne un changement sans précédent, le monde entier a les yeux rivés sur notre industrie. Les technologies numériques et physiques aident les entreprises à répondre aux attentes élevées des consommateurs en matière de service.

« Depuis le dernier POST-EXPO, le rythme du changement est extrêmement rapide, avec des délais de livraison raccourcis, des logiciels de suivi sophistiqués et des véhicules autonomes devenant maintenant une réalité. POST-EXPO est devenu l'un des plus grands salons au monde pour les toutes dernières technologies de conception et d'innovation du secteur. Le salon présente ce qui se fait de mieux dans l'industrie aujourd'hui. »

Pour ce qui est du tri des colis, le fournisseur danois de solutions postales Lyngsoe Systems et what3words ont annoncé le développement d'un système de lecture d'adresse qui peut scanner les adresses à trois mots de what3words. La solution a été intégrée dans les stations de capture d'image manuelle (MICS) de Lyngsoe Systems, qui en a fait la démonstration pour la première fois lors du salon POST-EXPO 2017.

Le système d'adressage mondial de what3words divise le monde en 57 trillions de carrés de 3 x 3 m et attribue à chacun une adresse unique consistant en trois mots du dictionnaire. Les adresses à trois mots suivent un format cohérent et sont optimisées par le scannage à reconnaissance optique des caractères (OCR).

Adresse de what3words
Chris Sheldrick, PDG de what3words, a déclaré : « L'impact des adresses à trois mots sur les livraisons de dernier kilomètre est clair et nous pensons que ce système peut améliorer l'efficacité dans d'autres phases moins visibles du processus, notamment le tri du courrier. »

La caméra MICS de Lyngsoe Systems scanne les adresses à trois mots et les affecte au bac correct. Les bacs de tri sont prédéfinis par chaque opérateur postal, permettant une solution sur mesure. Lyngsoe déclare que la caméra MICS est rentable, facile à mettre en place et ne nécessite qu'une formation minimum du personnel.

Annonces professionnelles
Les sociétés postales et de colisage ont également utilisé le salon POST-EXPO 2017 pour faire des annonces concernant leurs activités commerciales. Le fournisseur de logiciels de point de service Escher a lancé une revitalisation complète de sa marque au cours du salon POST-EXPO de cette année. Le logo redessiné a pour objectif de renforcer l'engagement de la société envers les opérateurs postaux dans le cadre de la technologie émergente et de la demande croissante des consommateurs.

Fionnuala Higgins, directrice commerciale, Escher, a déclaré : « Nous évoluons continuellement en tant que société et l'une des priorités de cette évolution était de mieux positionner Escher afin de refléter notre engagement en tant que conseiller de confiance pour les services postaux. »

La première société postale privée d'Iran a également fait ses débuts mondiaux dans l'industrie postale et de colisage à l'occasion du salon POST-EXPO.

L'entreprise de messagerie Tipax a remporté au début de cette année une enchère conduite par le gouvernement pour devenir le premier opérateur postal privé d'Iran. À partir de mars 2018, la société travaillera en collaboration avec l'opérateur public Iran Post en tant que premier opérateur postal privé du pays.

Yasmine Kiani, directrice des relations internationales, Tipax, a déclaré : « Le gouvernement souhaite restructurer le secteur postal, et étendre et améliorer le système de livraison pour répondre à l'intense essor de l'e-commerce en Iran. Cela offre de nombreuses opportunités, mais des problèmes au niveau de certains services postaux et de l'infrastructure freinent la croissance.

« POST-EXPO 2017 représente la première apparition de Tipax à l'étranger. Nous avons une feuille de route à suivre et nous souhaitons établir des partenariats avec les fournisseurs de technologies, aussi bien au niveau matériel que logiciel, pour accélérer ce processus.

Temps forts de la conférence
Au cours du salon de cette année, les participants ont eu le choix entre trois thèmes lors de la conférence sur trois jours : Le Forum mondial des entreprises postales organisé par Universal Postal Union (UPU), The Innovation Conference, et The Postal Innovation Platform.

Bishar A Hussein, directeur général d'UPU, a profité de son discours d'introduction pour souligner que la technologie était le principal facteur qui avait un impact profond sur le service postal et qu'il fallait la maîtriser pour que le secteur puisse en tirer parti. « Au sein d'UPU, nous pensons que le secteur postal peut utiliser la technologie afin de combler les lacunes au niveau des chaînes d'approvisionnement mondiales », a-t-il déclaré.

« En tant qu'organisation intergouvernementale chargée du développement postal à travers le monde, UPU s'intéresse de près aux liens entre les infrastructures physiques nationales et numériques. »

Bishar A Hussein a ajouté que l'utilisation d'Internet avait accéléré la substitution du courrier, mais qu'elle avait dans le même temps alimenté la croissance de l'e-commerce qui représente l'un des plus grands enjeux auquel est confronté le secteur, et que l'adoption de la technologie par les services postaux serait cruciale pour assurer le transfert transfrontalier des articles d'e-commerce.

Au cours de la conférence dédiée à l'innovation, les participants ont été informés des dernières technologies et idées dans des domaines tels que l'Internet des objets, la technologie Blockchain, l'automatisation et la livraison du dernier kilomètre. Violetta Jacobson, une participante à la conférence, spécialiste de marketing chez UPS, a déclaré : « Les sessions se sont avérées très stimulantes en termes de perspectives des différents services postaux qui ont été présentés. J'ai été très impressionnée par les présentations de Brazil Post et de Posti. Ces sociétés ont montré qu'elles utilisaient leurs actifs en tant que services postaux pour créer d'autres activités commerciales. Ce ne sont pas seulement les partenariats qui sont essentiels, mais sortir des sentiers battus est également primordial. »

En outre, au cours de la conférence Postal Innovation Platform (PIP), les participants ont vu douze start-ups postales se présenter devant un panel d'experts pour avoir l'occasion de développer davantage leurs concepts commerciaux avec Swiss Post. Ceci a été suivi par une série de sessions portant sur la technologie, notamment la géolocalisation et les visions d'avenir de l'industrie postale. Participant à la conférence, Graeme Lee, associé principal, Sunflower Associates, a déclaré : « D'excellentes sessions étaient au programme cette année. Le Jury des start-ups innovantes PIP a été très positif avec de nombreuses présentations accrocheuses et rapides. Nous avons assisté à des sessions sur l'innovation et la technologie exhaustives dont le contenu était remarquablement présenté pour stimuler les débats. »

Cérémonie de remise des prix
Les lauréats des Postal and Parcel Technology International Awards 2017 ont également été annoncés au cours du salon POST-EXPO, avec Swiss Post remportant le prix du Prestataire de services de l'année et Prime Vision remportant le prix du Fournisseur de l'année. La liste complète des lauréats peut être consultée sur le site ici.

Pour la première fois cette année, le lauréat du Jury des start-ups innovantes PIP a également été annoncé avec les lauréats du Postal and Parcel Technology International Award. La compétition des start-ups a été remportée par Unmanned life, une société basée à Londres, qui a développé un logiciel capable de gérer des drones aériens et terrestres et de coordonner leurs activités.

L'année prochaine
Après le succès de l'édition 2017, les organisateurs sont en pleins préparatifs pour présenter un événement encore plus impressionnant pour l'année 2018. Le salon POST-EXPO 2018 aura lieu du 9 au 11 octobre à Hambourg, en Allemagne. Nous vous y donnons rendez-vous !

Exhibitor Videos







Avis archivés

2018 | 2017 | 2016

Future exposition : Parcel+Post Expo 2020, 13-15 Octobre 2020, Hall 8, Vienna, Austria